Coliving : la solution d’hébergement 100% nomade

coliving europe

Les temps où les freelances étaient des êtres solitaires, dont l’uniforme de travail était principalement constitué d’un pyjama et de chaussettes dépareillées sont heureusement révolus. Pour tous ceux qui craignent la solitude du nomadisme digital, voici la bonne nouvelle : il existe une solution encore plus conviviale que le coworking – le coliving.

Pour une fois qu’une chouette tendance nous provient de l’autre côté de l’Atlantique, il faut en profiter, n’est-ce pas ? Lors de mes nombreux voyages, j’ai eu l’occasion de tester cette nouvelle façon de partager espaces de vie et lieu de travail avec d’autres nomades digitaux.

Au-delà des multiples possibilités de socialisation autour de la machine à café, le coliving permet de pousser l’expérience un peu plus loin. Vivre et travailler sous le même toit, c’est l’occasion d’agrandir son carnet d’adresses, faire des rencontres enrichissantes, développer de nouveaux projets, se découvrir des talents cachés et, avec un peu de chance, se faire de nouveaux amis !

Dans cet article, je vous propose d’explorer ensemble les ambitions du coliving. À qui s’adresse-t-il ? Quels sont les meilleurs colivings dans le monde ?

Le coliving : une nouvelle forme de colocation ?

Le coliving, c’est un peu l’auberge espagnole des nomades digitaux ! Son concept se présente souvent sous forme d’appartements ou studios meublés et équipés avec des espaces communs. L’avantage ? Ici, tout est fait pour que les gens puissent travailler dans les meilleures conditions. Internet, espaces bureau, salles de réunion, etc. Tous les services et les équipements sont mis en commun, ce qui évite d’avoir à gérer de nombreuses tâches quotidiennes. C’est un service « clefs en main » pour les nomades digitaux qui n’ont pas envie de se prendre la tête avec des questions de logistique.

À mi-chemin entre la colocation et le coworking, l’objectif du coliving est de proposer un espace de vie où tout est conçu pour éviter les contraintes logistiques du quotidien. Contrairement à la colocation conventionnelle, vous êtes entourés de gens qui comme vous sont dans la vie active. A priori, pas trop de risque de vous faire réveiller la nuit par une fiesta improvisée ou de retrouver du vomi sur le tapis de bain (ça sent le vécu, non ?).

Le concept est donc axé sur de meilleures commodités et la création d’une communauté. Ses grands avantages sont l’accessibilité, la flexibilité et la facilité d’utilisation. C’est un endroit où il est possible de se concentrer sur le travail sans avoir à penser à autre chose.

Le coliving est un espace conçu et aménagé pour travailler et vivre en ensemble.

Un concept où le partage de l’espace bouscule le mode de vie et ouvre le champ des possibles… Vers de nouvelles collaborations basées sur l’échange et la convivialité.

Autre point fort de ce concept à la mode ? De plus en plus de colivings ont à cœur de mettre en place un mode de vie plus durable et écologique (potager communautaire, tri des déchets, recyclage, atelier zéro déchets, etc.).

coliving
Exemple d'aménagement d'un espace de coliving

L’ambition du coliving

Si vous avez aimé le coworking, vous allez adorer le coliving puisque c’en est la version améliorée qui vous évitera tout temps de trajet. Fini le métro, boulot, dodo ! Bonjour le dodo, boulot, repos !

Vous devez penser que c’est trop beau pour être vrai. Pourtant, c’est bien ça l’ambition principale des colivings. Chaque résident doit pouvoir se concentrer sur son travail et se débarrasser de la charge mentale inhérente à la gestion du quotidien.

Rien d’autre que le repos, les rencontres et le travail donc. Vous devez sans doute vous dire que c’est juste un nom cool inventé pour parler d’une colocation. Vous n’avez pas tout à fait tort… En effet, le concept de coliving est apparu grâce à la colocation et l’impulsion de la génération des millennials.

Il implique plus de fonctionnalités que le simple fait de vivre tous ensemble sous un même toit. En réalité, l’idée est de créer un environnement convivial qui inspire et habilite ses résidents à être des créateurs actifs, participants de la réalité du monde qui les entoure.

La raison d’être d’un coliving, c’est la culture de la collaboration et de l’interaction entre les résidents. Ceci, afin de se concentrer entièrement sur son projet d’entreprise ou son activité professionnelle.

Pour qui sont fait les colivings ?

Si on analyse le marché de l’hébergement, il est constitué généralement de deux profils : les voyageurs de tourisme qui nécessitent un hébergement à court terme et les voyageurs d’affaires.

Bien sûr, il existe de nombreuses variantes, mais ce sont des modèles simplifiés. Et bien qu’ils représentent la majorité, il faut aujourd’hui compter avec un nouveau type de voyageur : le nomade digital (dont je fais d’ailleurs parti).

Pour nous, le coliving est une solution pratique. Cela nous permet d’arriver dans une nouvelle ville pour occuper un espace où vivent des personnes qui ont le même style de vie. Le coliving permet de s’intégrer rapidement dans une communauté. La cohabitation avec les locaux et les voyageurs favorise l’échange d’informations et de bons plans sur le lieu du séjour.

Tout cela sans avoir à s’inquiéter des petits tracas du quotidien !

Le coliving est un espace démocratique conçu pour les personnes à la recherche d’une ambiance familiale où l’interaction, la collaboration et la créativité sont de mise. C’est un endroit qui se convertit souvent en paradis pour celui qui y séjourne déjà depuis quelques semaines…

Finalement, la « grace » du coliving c’est qu’il sauve certains idéaux. Ces espaces ont le potentiel de répondre à la plupart des besoins mentionnés, sans causer de préjudice aux locaux.

Nomades digitaux et coliving

Voyageurs dans l’âme, baroudeurs, aventuriers, les nomades digitaux sont avant tout des professionnels, des créateurs, des entrepreneurs ou des artistes [et des êtres merveilleux !]. Ces travailleurs nomades passent des séjours en moyen terme dans les villes.

Le choix du coliving comme mode d’hébergement n’est pas encore LA règle, et nous verrons ensuite pourquoi.

Les nomades digitaux ont de nombreux besoins en voyage. Pourtant, la plupart ne sont pas forcément comblés. C’est assez compréhensible, car la société n’est pas encore complètement préparée à ce nouveau mode de vie. Les nomades digitaux sont en réalité des précurseurs et à l’opposé des baby-boomers qui rêvaient que d’une chose — la stabilité. Imaginez quand vous racontez à vos parents ou grands-parents que vous n’avez pas d’adresse fixe… Certains tomberont à la renverse, d’autres en perdront leur dentier.

Revenons au sujet en question, je vais vous raconter une expérience pratique. Depuis quelques années, j’ai choisi ce mode de vie et à l’heure où j’écris cet article j’ai toujours des difficultés à trouver un logement à court terme répondant à mes besoins. Ce sont pourtant des besoins simples : puisque je travaille à distance et que je change de lieu de vie fréquemment, je ne veux pas de contrats de location ou de colocation à long terme, et mes besoins sont spécifiques.

Sur le même sujet : Le voyage en groupe entre nomades digitaux, c’est comment ?

Activités fédératrices des colivings

Les gens ont souvent tendance à penser que tous les nomades digitaux sont extrovertis, fêtards, sociables et sûrs d’eux. En voilà une légende urbaine !

Tout le monde n’a pas envie d’écumer les soirées Meetup, faire la tournée des bars ou découvrir les graffitis plus ou moins réussis de la ville pour rencontrer de nouvelles têtes.

Du coup, c’est là que le coliving devient vraiment intéressant.

Au quotidien, de nombreuses activités sont organisées pour permettre aux résidents de faire connaissance et renforcer l’aspect communautaire de ce concept de cohabitation.

Évidemment, tout dépend du lieu.

Si vous partez faire du coliving à Helsinki en plein mois de janvier, ce ne sera probablement pas une après-midi barbecue le weekend, mais plutôt des séances de yoga, des cours de cuisine ou des soirées Netflix.

Par contre, si le coliving est basé dans une contrée plus chaleureuse, vous aurez peut-être la chance de pouvoir participer à un brunch végane, un atelier créatif ou une session de jardinage.

Meilleurs colivings dans le monde

Cette liste est en évolution constante, car les ouvertures sont nombreuses et je l’actualise régulièrement :

Colivings en Europe

Nom du coliving
Pays
Ville
Site web
Surfing Colors
Espagne
Corralejo
Visiter
Goclands
France
Aix en Provence
Visiter
La Colle en Provence
France
Sigonce
Visiter

Colivings en Afrique

Nom du coliving
Pays
Ville
Site web
Sun Desk
Maroc
Thagazout
Visiter
Kumbayja
Seychelles
Grand Anse
Visiter

Colivings en Amérique Centrale

Nom du coliving
Pays
Ville
Site web
Raiz EC Cultura Viva
Équateur
Quito
Visiter
Kahtal
Mexique
Cancun
NomadLife
Nicaragua
San Juan del Sur
Visiter
Cocovivo
Panama
Bocas del Toro
Visiter

Comment choisir son coliving ?

Trouver un bon coliving ressemble parfois à une mission impossible… Il existe pourtant de nombreuses options, mais la qualité n’est pas forcément au rendez-vous.

Ces quatre dernières années, j’ai vécu en coliving dans différents pays. Cette expérience m’a permis de lister certains critères essentiels pour bien choisir un coliving.

Aussi, pour ne pas être déçu.e, je vous recommande fortement de vérifier les critères suivants :

  • L’endroit est-il calme pour travailler ?
  • La connexion Wi-Fi est-elle bonne ?
  • L’espace de travail est-il équipé d’une chaise et d’un bureau ergonomiques ?
  • Les espaces de vie sont-ils bien meublés incluant de la vaisselle, des équipements, etc. ?
  • Les normes sont-elles flexibles pour les entrées et les sorties ?
  • L’espace favorise-t-il l’interaction avec les autres occupants ?

Prenez le temps de répondre à cette série de questions pour éviter les mauvaises surprises et les problèmes.

Pour vous aider dans votre choix, j’ai répertorié les colivings qui pourront répondre à ces critères.

Airbnb et coliving

Si on observe avec sincérité l’offre pour les personnes nomades, depuis longtemps, la location sur Airbnb de chambres et d’appartements équipés était une bonne solution. Elle demeure toujours très utilisée.

Cependant, voyager seul ou même en couple laisse surgir parfois un sentiment de solitude, et lorsque vous n’avez pas de “base”, cela peut être difficile de bâtir des relations à long terme.

Sans oublier que les tarifs sur Airbnb ont beaucoup augmenté et sont complètement variables en fonction de la recherche ou de la période de l’année à cause de leur saisonnalité. En somme, il est préférable de négocier directement avec les propriétaires pour les périodes dépassant un mois.

Peu à peu, la location de logement sur Airbnb est devenue un business lucratif et sans contrôle. De nombreuses villes sur la planète en payent aujourd’hui les frais de leur lourde impotence. À coup de manifestations tourismophobiques comme en Catalogne à l’été 2017. Ou plus récemment, la flambée immobilière sans précédent que connaît le Portugal. Les villes de Lisbonne et Porto sont devenues des Monopolys sans règle du jeu, et ont connu en septembre 2018 des événements de révolte de leurs résidents et manifestations importantes.

Sur le même sujet : Winding Tree : vers la fin du modèle Airbnb ?

D’après des chiffres cités par les organisateurs de la manifestation, Lisbonne compterait quelque 15 000 logements placés sur les plateformes de location de courte durée comme Airbnb, dont 77 % servent uniquement à cette fin. Selon des statistiques compilées par le quotidien Jornal de Negocios, environ un tiers des logements des quartiers historiques du centre-ville sont consacrés à l’activité touristique. [Ouest France – 22/09/2018]

Au-delà du nomadisme numérique

Certains colivings ne ciblent pas seulement les nomades numériques, mais aussi les célibataires des grandes villes. Le développement de l’économie partagée et du coliving s’amplifie. Il promet d’apporter de nombreux changements sociétaux dans les années qui viennent. Grâce à la démocratisation du travail à distance, on parie qu’ils sauront répondre aux besoins des nomades digitaux.

Néanmoins, il est important que le nomadisme puisse se développer sans causer de problèmes aux résidents locaux. Qu’au contraire, ces espaces facilitent l’échange entre les communautés et la cohabitation pour que se renforce la tendance d’un nomadisme responsable et durable.

Espérons que la majorité des nouveaux espaces de coliving accompliront cette digne promesse !

Michaël Louis
Michaël Louis
Je suis un nomade numérique passionné par les nouvelles technologies et les voyages. Nous avons créé Planet Nomad pour vous aider sur la voie de la liberté géographique : celle du nomadisme numérique et de l'entrepreneuriat en ligne. Si vous avez aimé cet article, partagez-le ou laissez votre commentaire, j'y répondrai.

16 réflexions sur “Coliving : la solution d’hébergement 100% nomade”

  1. Avatar of Julie

    Article très complet, merci Michael pour toutes ces informations
    Je compte me rendre sur Malte cet hiver et je pense que je vais tenter l’expérience en coliving…

  2. Avatar of Jean Marc

    Salut la compagnie!! Je suis assez d’accord avec ce qui est dit dans l’article… Les colivings ont encore besoin d’améliorer leurs services (ergonomie du plan de travail, services annexes, etc.). Pour le moment je continue à bosser en coworking et je loue un appartement sur airbnb car les tarifs en coliving sont assez élevés!

  3. Avatar of Julien Alves

    Bonjour Michaël,
    D’abord merci pour cet article très intéressant. Je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il y a encore quelques efforts à faire pour proposer un service de qualité. Le coliving est un concept très récent, et c’est sans doute la raison pour laquelle il persiste encore quelques imperfections.
    Pour ma part, je suis devenu l’heureux propriétaire d’un coliving au Portugal et je compte proposer des postes de travail ergonomiques. Je viens d’ajouter mon espace de coliving à votre liste et j’aimerais le promouvoir à travers votre plateforme. Pourriez-vous me contacter pour en parler?
    Merci d’avance, et bravo pour votre blog!

  4. Avatar of Michaël

    Merci pour ce message Julien. On a bien reçu l’information et ajouté le coliving à notre liste. Pour le reste, le mieux est de nous contacter par mail pour nous expliquer les besoins : info(at)planet-nomad.com
    Até ja!

  5. Avatar of Stephane Bounmy

    Hello Michael,
    Top l’article! En tant que coliving les services et aménagements ont souvent un coût qui impacte forcément le prix de la location surtout dans des villes comme Paris. Le but étant d’offrir une communauté tout en proposant des services hybride entre l’hotellerie et l’appartement classique.

    Peux-tu nous rajouter à la liste ? hackerhouse.paris

    À ta dispo pour plus d’infos,

  6. Avatar of Michaël

    Salut Stéphane,
    C’est vrai, l’objectif du coliving c’est de se sentir chez soi tout en ayant la possibilité de créer des synergies avec les autres ou de co-travailler (confortablement). Nous proposerons prochainement un outil pour trouver facilement des espaces de coliving en France et dans le monde. Je t’invite à accéder à ce lien : https://www.planet-nomad.com/fr/co-living/promouvoir-un-coliving/ tu pourras y ajouter ton espace avec les détails de ton espace 😉

  7. Avatar of Stephane

    Hello Michael,

    C’est fait !
    Ne voyant pas la HackerHouse dans le tableau, il y a-t-il un bug ?

    Bien à toi

  8. Avatar of Michaël

    Salut Stéphane,
    On a bien reçu les infos, pas de bug donc. Hackerhouse apparaîtra prochainement sur la plateforme spécialement dédiée aux colivings. Tu recevras une confirmation 😉

  9. Avatar of Gruselle

    Bonjour Michael,
    Ayant des connections au Maroc et étant intéressée par le concept du co living j’envisage un projet en ce sens, cependant je serais ravie de bénéficier de ton expérience quant au choix de l’emplacement ( isolé , au cœur de la ville , plage…), ainsi que quelques recommandations.
    Dans l’attente de lire.

  10. Avatar of

    bonjour Michael
    j’aimerais trouver des colivings à ou proche de Arles et de Nice aussi. Avez-vous des adresses ? Existe t il des sites d’annonce spécialisés ?
    Merci

  11. Avatar of GATTE

    C’est intéressant mais tres cher. En France, je dors dans les petits hostels, ils ont souvent de beaux espaces communs avec un bon wifi. Le lien humain est plus présent que dans certains concept de coliving!

  12. Avatar of Michaël Louis

    En France, certains colivings proposent des tarifs plus élevés qu’ailleurs. C’est surtout vrai pour Paris. En revanche, je rentre d’un séjour en Espagne (Îles Canaries), je peux dire que les colivings y sont plus abordables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Content is protected
Retour haut de page